Archives Mensuelles: octobre 2014

Une soirée où je n’ai rien gagné, même pas un héritage!

Et une nouvelle soirée, où nous sommes 10 joueurs.Une première répartition en trois tables, JYM  et le fils de Nico qui s’affrontent sur 1812 : l’invasion du Canada, le wargame avec des cubes d’Asyncron. Il semble que l’histoire a été conforté, et que le Canada a fini par l’emporter.1812 : L'invasion du Canada

Une autre table, avec Paulo, Yon, Manu, et Nico s’attaquent à la colonisation de la péninsule italienne à l’époque romaine avec Concordia, de chez Ystari Games. Une partie serrée, avec du calme, sauf au dernier tour où la partie s’anime, Yon s’en prenant directement aux points de victoire de Paulo, lui prenant la carte ultime lui permettant de faire la bascule en point. Une belle victoire pour Yon, suivi de Nico, et Paulo n’est que 3e, avec un Manu bon dernier, malgré une tentative de triche éhontée lors du dernier décompte.

Concordia

Enfin, la dernière table, avec Julie, Aude, Florent, je pars au XIXe siècle, pour tenter d’hériter d’un vieil oncle qui vient de décéder dans Last Will. Pour la première fois, l’extension Enfin viré est ajoutée, ce qui donne plus de possibilités, mais oblige aussi à ne pas se concentrer sur une stratégie simple.

Last Will

La place dans le tour est cependant primordiale, compte-tenu de la pioche des cartes.
Aucune chance de prendre des cartes vieil ami sur le plateau si vous commencez le tour en 4e position.

Last Will : Enfin viré

La partie se termine par une victoire de Julie Gabriel devant Florent, et on ne parlera pas des deux amoureux, pitoyable et repartant de la soirée avec une belle veste.

La guerre américano-canadienne se terminant rapidement, JYM et le fils de Nico se lancent dans une bataille de mages invocateurs avec Summoner Wars  , le jeu d’échecs thématisés.
Personne ne sait qui a gagné.

Sumonner Wars

Après 4 départs, on se retrouve autour d’un Ca$h and Gun$ nouvelle édition, avec une belle bande de mafieux: Julie , Yon, Manu, Paulo, JYM  et moi .
Les règles sont plus simples et plus abordables que la version précédente, avec notamment une répartition plus simple des butins.
Les pouvoirs sont plus ignobles les uns que les autres, et après une franche rigolade, c’est Paulo qui gagne.

Ca$h and Gun$

On termine avec un prototype du pauvre Manu , qui en prend plein les dents pour pas un rond.

Il veut faire un jeu inspiré du poker mais avec des dès pour gérer qui a gagné.

Prototype Manu

Il y  a encore du travail de développement. Sur le métier, 100 fois remettait votre ouvrage, ce sera la devise de cette soirée.

À la semaine prochaine, pour de nouvelles aventures!

2014-10-26

Publicités

Une soirée respectueuse de l’Histoire médiévale.

Et une nouvelle soirée au club, où nous sommes 8, mais où il n’y aura pas équilibre.
Nous attendions Nico et son fils, mais ils ne sont pas venus, ce qui a semblé réjouir attrister Manu Bettarel.

Avant que la soirée ne commence, Paulo MOREIRA dût cependant reconnaître une manutropose (c), cette maladie interne qui pousse aux erreurs de règles. Il faudra donc rejouer à Istanbul.

Avec Julie, Yon, Paulo et Fabrice, je m’attaque à la légende: Fief.

Fief - Le Plateau

Pour ceux qui ne connaissent pas, nous incarnons de riches familles du Moyen-Âge, qui cherchent à devenir nobles.

Nous pouvons engager des militaires, pour conquérir des villes et villages au départ de notre château, construire des moulins pour ramasser l’argent de nos paysans, marier nos filles avec un bon parti, se payer un titre de Baron, Comte ou Duc, accéder au titre d’Évêque, puis de Cardinal, puis se faire élire Roi de France ou Pape.

Fief - Blanche

Tout cela, bien sûr, sur fond d’intempéries, de guerres et de peste, d’assassinat et de vengeance, puisqu’on peut même assassiner son conjoint, mais on reste sous le coup de la Justice du Roi, ou de l’Excommunication du Pape.

Julie et moi mous sommes mariés dès le premier tour, ainsi que Yon et Fabrice , laissant Paulo dans la mouise, bien seul à l’est de la carte.

Le jeu se déroule dans des conditions presque normales, nous prenons, avec Julie un nombre incroyable de calamités dans la face dès les premiers tours, laissant le développement au second couple, qui finira par arriver à ses fins, en ayant un cardinal rapidement, le roi de France, et donc des seigneurs titrés gratuitement.

Pas d’assassinat, pas de Pape, mais une peste quand même, et pour qui, évidemment? Pour ma pomme, forcément! Et une partie courte, à peine deux heures et demies à 5, sans explications des règles.

Mage Knight

Pendant que Manu, Jean-Yves et Frédéric s’occupent des trolls errants dans Mage Knight  , avec un scénario avancé de conquêtes de cités, nous nous échappons de l’ère médiévale pour voguer les mondes de Xidit, testant la nouvelle version d’Himalaya:   LordsOfXidit.

2014-10-18 00.22.39

C’est un jeu de programmation, et de contrôle, de majorité très intéressant, où Paulo finit par gagner grâce à sa maîtrise des anticipations des menaces.

Lords of Xidit - Le programmateur

La phase de programmation est un vrai casse-tête, où il faut prendre en compte les possibles déplacements des autres joueurs et leurs choix, l’arrivée des tuiles suivantes, l’ordre dans lequel on récupère les figurines, et ainsi de suite.

Lords of Xidit - Les Figurines

On m’a demandé sur Google Plus quelles étaient les changements par rapport à Himalaya, et bien je suis bien incapable de répondre, je me dois de lire les règles de l’ancêtre.

Pendant ce temps, on se bat dans les mondes de Mage Knight.

Pendant ce temps, on réfléchit dans les mondes de Xidit.

Pendant ce temps, on ferme à 2h30 du matin, on refait le monde ludique, et on rentre se coucher à 3h30.

À bientôt pour de nouvelles aventures.

 

P.S.: C’était le salon d’Essen ce week-end, et j’ai suivi de loin, avec l’aide de Tric-Trac, Ludovox et BGG ce salon. C’est promis, un jour j’irais voir.

2014-10-18

from Public RSS-Feed of Club jeu ARJ Riom. Created with the PIXELMECHANICS ‘GPlusRSS-Webtool’ at http://gplusrss.com http://ift.tt/1sV1sTO
via IFTTT

Une soirée sans photos de jeux, mais avec une géographie incertaine!

Nous étions 10 pour cette soirée avec 3 tables au départ: Balrog, Else et Jean-Yves Monpertuis ont essayé Mage Knight Boardgame, et ce sont apparemment amusés.
Mais enfin, le déplacement magique, avec de la mana évanescente qu’il faut cristalliser, qui y croit encore.
Mage Knight

Manu, Nico et leur fils respectifs se sont affrontés dans les profondeurs d’Abyss, de Bruno Cathala pour une au moins troisième partie en trois semaines.

Cela fait longtemps que Manu n’avait pas pas fait trois parties avec la même boite de jeu.
C’est le signe d’un bon jeu, même si Nico semble mieux tenir les tenants et les aboutissants, scorant nettement plus que ses camarades.

Abyss

La troisième table avec Julie, Yon et Gaëtan Perrin embarquent pour Les châteaux de Bourgogne, le jeu où on construit le long de La Loire!

Si, si, je confirme pour les novices, ce magnifique jeu allemand est interdit aux géographes et aux daltoniens.

Non seulement le thème est plaqué (c’est allemand, je l’ai déjà dit), non seulement il y a une bourde phénoménale d’un point de vue français, avec ce mélange Loire/Bourgogne (essayer de mélanger des vins des deux terroirs, vous allez voir le mal de tête), mais en plus le choix des couleurs marrons, vert clair et jaunes, dans des valeurs proches qui plus est, c’est vraiment terrible.

Et pourtant le jeu de Stefan Feld est mécaniquement bien fichu. Bon, ce n’est pas Puerto Rico quand même, mais on s’amuse et c’est l’essentiel.

J’aime beaucoup la manière de S. Feld de maîtriser par la mécanique l’aléatoire dû aux dès. La semaine prochaine, je pense que je vais sortir, dans la mesure du possible, Bora-Bora, du même auteur.

Ayant plus d’expériences et Yon Inthamoussou jouant sur Board Game Arena  sans avoir lu les règles, je gagne haut la main, et les deux amoureux finissent à égalité.

La soirée continue avec le rassemblement des Avengers joueurs d’un soir autour d’un mythe de Bruno Faidutti , Citadelles  , un vrai jeu d’ambiance, avec du meurtre et du vol dedans, mais une géographie contrarié encore une fois:
des citadelles, attaquées/protégées par des Condottierres impavides, des voleurs et assassins impunis, des Rois sans Reines, des Architectes surpuissants, des Marchands mourants plus qu’à leur tour, et tout cela se passe où, hein, dites-moi?

Et bien on ne sait pas: ça ressemble à l’Italie des Médicis, c’est le même climat que lors de l’assassinat de Laurent, mais l’auteur n’a pas choisi de situer son jeu. Mais on a bien reconnu l’Italie, M. Faidutti, on a bien reconnu.

Qui a gagné, je ne m’en souviens plus, mais ce fût une partie acharnée.

Une vrai bonne soirée en somme.

 

Une soirée où l’Histoire en prend (encore) un coup!

2014 - 1Et voici une nouvelle soirée jeux, avec 12 personnes au club.

On se divise en 2 tables de 6, l’une dans la Grèce Antique et légendaire, avec  Cyclades, avec Manu Bettarel, son fils, Nico et son fils aussi, Paulo MOREIRA et fabolo Roum. Et on a entendu pesté Paulo, puisque la règle implicite qui veut que tout le monde se ligue contre lui s’est encore vérifiée.

2014 - 3Et tout cela se termine par une victoire des deux jeunes loups aux dents longues.

De l’autre côté, c’est l’histoire qui a été maltraité dans Liberté de Martin Wallace. Yon Inthamoussou, Julie Gabriel, Jean-Yves Monpertuis, Gaetan Perrin, Flo et Else ont donc essayé de mettre à mal les soifs de pouvoir des autres. 5 généraux guillotinés, 3 gouvernements radicaux, des purges en pagaille, des batailles perdues, et on finit en beauté avec un raz de marée radical, et une magnifique victoire de Julie, avec des rouges en pagaille.

2014 - 2

 

Par contre, les trois personnages ci-dessus sont bien resté vivants, chercher l’anachronisme!

 

On constitue de nouvelles tables, avec un Istanbul, maitrisé par Yon, au détriment de Paulo, Manu et son fils.

2014 - 9

De leur côté, Julie, Gaëtan et JYM envoient du bois avec un bon vieux PitchCar, avec deux grandes lignes droites, des chicanes et des sauts de stock car. JYM reste le roi du pitch au club, Gaëtan finit deuxième, et Julie a bien du mal avec les sauts de puce. Il faudra retravailler ça, et vite fait, jeune demoiselle.

2014 - 7 2014 - 4

 

Julie, Yon, Paulo et Gaëtan terminent avec un LoveLetter, édition originale Kanai, un brin plus violent que la version AEG.

Le débat du soir à porter sur la beauté, ou pas, de cette édition originale; pour moi, elle a plus de charme, ne serait-ce que parce qu’elle est profondément japonisante, presque enfantine, qu’elle fait appel, par les touches de couleur, à des souvenir de théâtre japonais.

Les illustrations américaines sont plus lisses et plus convenues à mon goût, même si je comprends que certains de mes camarades y soit attachés.

J’ai aussi apprécié le pouvoir du ministre, l’empêcheur de gagner en rond: une main de valeur 13 ou plus, et vous êtes éliminé. C’est violent, puissant, imprévisible, et c’est encore plus marrant et vachard si vous êtes le premier joueur du tour en cours.

En clair, j’ai beaucoup apprécié cette version.

J’attend, pour pouvoir le partager, une édition française de Lost Legacy.

A vendredi prochain pour de nouvelles aventures!

04/10/2014

from Public RSS-Feed of Club jeu ARJ Riom. Created with the PIXELMECHANICS ‘GPlusRSS-Webtool’ at http://gplusrss.com http://ift.tt/1yJjFbq
via IFTTT