Classement par taille obligatoire. Soirée du 12 décembre 2014.

En ce soir de décembre où la neige se fait attendre, nous sommes 10 au club.
Western Town
Yon , Fred, Jean-Yves et Else, la bande d’elfes des bois clairs, se mettent autour de la table spéciale Hobbits du club pour faire un Western Town qui va durer 4 tours, mais aussi toute le soirée.
Western Town
Pendant ce temps, Manu, Nico et son fils retombent dans leur jeunesse des années 80, avec The Battle At Kemble’s Cascade édité par Filosofiagames.
Kemble's Cascade

Vous pouvez constater par vous-même le look de borne d’arcade de ce jeu de plateau. Le visuel est pour beaucoup dans l’immersion, il ne manque qu’une bande-son 8 bits, et on s’y croirait.

Le jeu est plutôt bon, pour une première partie, avec une appréhension difficile cependant de la règle concernant la destruction de son vaisseau.

Kemble's Cascade

Il semble que la voie vers la victoire ne puisse être dissocié d’une bonne application de cette règle par les joueurs.

Il faudra de toute façon y rejouer, après la victoire de Nico, qui aura bien fait râlé son fils.

Pendant ce temps, Julie Gabriel , Cédric et moi enchaînons deux jeux différents, dont un où la lecture des règles se fera en direct.

Deus

Nous commençons par une partie de Deus, et comme nous avions vu les règles la semaine dernière, le jeu se déroule en moins d’une heure, avec quelques oublis.

En effet, lorsque l’on défausse des cartes pour invoquer le pouvoir d’un Dieu, il ne faut pas oublier de récupérer un bâtiment.

Deus

C’est vraiment, encore une fois chez cet éditeur, une petite merveille de mécanique de précision.

Julie aura cependant été handicapée par une pioche de cartes difficile, sans aucun bâtiment de production à poser au long de la partie, ce qui ne lui permet de poser qu’un seul temple.

Il faut savoir s’adapter à sa main de cartes, c’est une jeu d’opportunistes, un jeu comme je les aime avec une victoire, grâce à la pose de trois temples.

Deus

Cédric n’est pas loin, avec son monopole sur les ressources et 8 points gagnés pour les majorités en fin de partie .

Une fois cette partie terminée,  bien seuls au milieu des autres joueurs, nous découvrons Qin, du Docteur Knizia.

Qin

Le jeu est une version simplifiée de Tigre Et Euphrate, le chef d’œuvre du maître.

Il s’agit de conquérir des territoires, de les agrandir pour s’en assurer le contrôle définitif, ainsi que le contrôle des villes alentours, qui elles peuvent plus facilement changer de propriétaire.

Qin

C’est une course à qui posera le plus rapidement ses pagodes, et c’est Julie qui gagne à la fin, sur une erreur de Cédric sur son coup précédent. Il lui suffisait de poser une tuile double pour poser sa dernière pagode, et ainsi terminer tranquillement, ce qu’il n’a pas fait.

Augustus

Enfin, la soirée se termine avec un Augustus à 6 joueurs, cet magnifique re-lecture du loto classique, et encore une fois je m’en sors le mieux, grâce à une combinaison sur les cartes à cartouche rouge. Tous les autres ont dû défausser au moins 4 légions tout au long de la partie.

On se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles aventures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :